Est-N’est pas

Présentation

  • L’outil « est / n’est pas » invite le groupe à s’intéresser aux frontières de son sujet en interrogeant le groupe sur ce “qu’il est” et différencier de ce “qu’il n’est pas”. Très puissant pour éclaircir les zones de floues, notamment au démarrage d’un projet pour en définir la portée et le périmètre.

Intentions

  • Inviter les participants à poser des questions de clarification, des points de vue complémentaires.
  • Identifier les limites et le périmètre d’un sujet.
  • Elaborer une représentation ou une définition qui leur appartient.

Méthodologie

Le facilitateur présente l’outil sur une feuille de paper board.

  • Etape 1 : réflexion individuelle sur post-it ou sur feuille de papier libre.

Consigne : ” Pendant 5 mn, vous écrivez ce que le sujet/projet est pour vous et ce qu’il n’est pas. Une idée par post-it. “

  • Etape 2 : mise en commun.

Le facilitateur invite les membres à partager leurs représentations en venant coller leur post-it sur la colonne correspondante (est ou n’est pas), éventuellement en explicitant si des membres ont des questions de compréhension.

  • Etape 3 : engager le débat

Le facilitateur invite les participants à approfondir les idées qui se situent dans les deux champs afin d’affiner le périmètre du sujet.

Variante

Selon le thème, le facilitateur peut utiliser le dessin comme première étape. Cette phase permet de partager les représentations à partir du vécu des participants.

Par exemple, si l’objectif est de partager les représentations sur la facilitation, le facilitateur peut demander aux membres de dessiner des situations de travail d’équipe vécues et de partir ensuite sur l’outil Est / n’Est pas à partir des réalisations.

  • Etape 1 : 

« Vous avez 10 mn pour dessiner une ou plusieurs situations de travail d’équipe que vous avez vécues (une situation par dessin).

  • Etape 2 :

« En binôme, vous échangez sur vos situations : à quel moment le travail était facilité par l’animateur, à quel moment il ne l’était pas ? »

  • Etape 3 :

« A partir de vos échanges, qu’est-ce que la facilitation est / la facilitation n’est pas pour vous ?»